PIED d' ATHLÈTE
(intertrigo interdigital dermatophytique, intertrigous tinea pedis, athletes foot)
[RetourRetour]


Image n1 : pied d'athlete

Image n2 : dermatophytie inguinale
Cet intertrigo fréquent concerne les 3ème et 4 ème espaces interdigitaux des pieds.
Etiologie:
une mycose de type
dermatophyte, souvent Trichophyton Rubrum, ou autre (T.Mentagrophytes interdigitale, E.Floccosum). La contamination peut avoir lieu sur un sol fréquenté par d'autres porteurs symptomatiques ou non (vestiaires communs, bac à douche, bordure de piscine...)
Signes:
prurit, brûlure, majorés le soir ou au chaud.
Lésions:
érythème, fissure au fond du pli, érosion, hyperkératose macérée.
Evolution:
- soit
atténuation spontanée à la faveur d'un assèchement local, de la saison hivernale, puis réactivation lors de la saison chaude suivante à la faveur d'une hypersudation, du port de chaussures fermées ou à semelles en caoutchouc...
- soit extension vers la plante ou le dos du pied/des orteils avec bordure bien limitée vésiculeuse et squameuse (cf. image n°1), parfois bulleuse. Une réaction à distance ('ide') à type de dysidrose des mains peut se rencontrer en cas de foyer plantaire très inflammatoire ; cette complication serait rare (voir eczéma dysidrosique). Voir aussi la tinea pedis vésiculeuse.
- parfois, auto-contamination à distance
palmaire (tinea manuum) ou au pli inguinal (cf.image n°2 ci-dessus). Les ongles peuvent être à leur tour être contaminés par le même dermatophyte.
Une surinfection bactérienne peut compliquer l'intertrigo par une lymphangite du pied ou un
érysipèle.
Traitement:
lutte contre l'humidité, port de chaussures adaptées; application d'antifongique en crème, lait ou spray (ex. econazole DCI, omoconazole DCI, terbinafine DCI, ciclopiroxolamine DCI...) 1 à 2 x/jour pendant au moins deux semaines. Déborder l'application largement au delà de la zone atteinte. Les poudres imidazolées ont un interêt préventif. Un traitement spécifique per os n'est justifié qu'en cas d'atteinte étendue ou chronique, avec prélèvement de squames préalable pour examen mycologique d'identification.

(C) E. PIERARD
Site FMC Dermatologie -
http://dermatologie.free.fr
 

AVERTISSEMENT Copyright : Tous les textes et photos de ce site sont la propriété des auteurs. REPRODUCTION  NON  AUTORISÉE