HYPOMELANOSE IDIOPATHIQUE en GOUTTES

http://dermatologie.free.fr

(idiopathic guttate hypomelanosis, disseminate lenticular leukoderma, macular hypopigmentation of legs of women, senile depigmented spots)

Cette hypomélanose acquise bénigne est très fréquente. Les zones photoexposées des membres sont les plus atteintes, à la face antérieure des jambes et postérieure des avant-bras. L'hypomélanose en gouttes idiopathique peut se rencontrer sur peau noire ou le tronc (1). La lésion élémentaire typique mesure 2 à 6 mm. C'est une macule blanc-porcelaine bien limitée, de contour ovalaire ou polygonal. L'examen histologique n'est pas nécessaire au diagnostic. Il montrerait une diminution des mélanocytes avec diminution des mélanosomes matures (1,2). Diagnostics différentiels à évoquer : vitiligo, kératoses séborrhéïques planes, verrues planes, cicatrices hypopigmentées (piqure d'insecte), lichen plan, porokératose actinique. Etiologie : non univoque, elle est liée au vieillissement cutané, la responsablilité des UV solaires est admise (3).

 

Le traitement préventif passe donc logiquement par une photoprotection, par l'application de laits contenant des filtres UV d'indice élevé. Cette photoprotection a aussi le mérite de limiter le caractère inesthétique en été, en minorant le contraste peau malade-peau bronzée. En cas de demande esthétique, on peut proposer une cryothérapie très légère (4), ou une dermabrasion superficielle (5). L'application locale de trétinoïne DCI en crème a été proposée, l'effet peut être incomplet sur la repigmentation (6). L'usage de lait auto-bronzant est un moyen simple et non agressif pour masquer la dermatose. Prévenir les patients que les laits autobronzants ne protègent pas des UV et doivent être associés à des écrans solaires.

Sommaire...


photo n°1 

photo n°2 


(C) E. PIERARD
http://dermatologie.free.fr


Références :
(1) Champion RH, Burton JL, Burns DA, et al: Textbook of Dermatology. Boston, Mass: Blackwell; 1998: chap.39.
(2) Wallace ML, Grichnik JM, Prieto VG: Numbers and differentiation status of melanocytes in idiopathic guttate hypomelanosis. J Cutan Pathol 1998 Aug; 25(7): 375-9 [Résumé Medline].
(3) Falabella R, Escobar C, Giraldo N: On the pathogenesis of idiopathic guttate hypomelanosis. J Am Acad Dermatol 1987 Jan; 16(1 Pt 1): 35-44 [Résumé Medline].
(4) Ploysangam T, Dee-Ananlap S, Suvanprakorn P: Treatment of idiopathic guttate hypomelanosis with liquid nitrogen: light and electron microscopic studies. J Am Acad Dermatol 1990 Oct; 23(4 Pt 1): 681-4 [Résumé Medline].
(5) Hexsel DM. Treatment of idiopathic guttate hypomelanosis by localized superficial dermabrasion. Dermatol Surg. 1999 Nov;25(11):917-8.
(6) Pagnoni A, Kligman AM, Sadiq I, Stoudemayer T. Hypopigmented macules of photodamaged skin and their treatment with topical tretinoin. Acta Derm Venereol 1999 Jul; 79(4): 305-10 [Résumé Medline].




AVERTISSEMENT Copyright : Tous les textes et photos de ce site sont la propriété des auteurs. REPRODUCTION  NON  AUTORISÉE