MELANOME ACHROMIQUE NODULAIRE
(nodular amelanotic melanoma)

Le mélanome achromique représenterait environ 5% des mélanomes nodulaires
Cette variété de mélanome est trompeuse, car le caractère noir et la dyschromie font défaut.
Le mélanome achromique peut mimer d'autres tumeurs, bénignes (p. ex. hémangiome capillaire, botriomycome, histiocytofibrome, naevus naevo-cellulaire dermique, kératoacanthome, porome eccrine, kyste trichilemnal ulcéré, voire un mal perforant plantaire...) ou malignes (carcinome baso-cellulaire, carcinome épidermoïde, maladie de Bowen... ).
Cette confusion diminue l'indice de suspicion du clinicien, retarde le diagnostic et aggrave le pronostic. Une tumeur nodulaire de croissance rapide doit alerter, d'autant plus qu'il existe un saignement ou un prurit.
Pour chacun des 7patients, l'anamnèse est détaillée à coté de la photographie clinique et si disponible, leur dermatoscopie est commentée.

Voir les autres dermatoses concernant les
tumeurs mélaniques / les tumeurs malignes.
Sommaire...



Patient n°1 : 51 ans. Localisation : bras, face interne.
Acquis en 2 ans environ. Taille : 7 mm de grand axe.
(dermatoscopie non disponible)
Histologie: mélanome nodulaire, indice de Breslow 2 mm, Clark III.

 


Ci-dessous,
Patient n°2, 58 ans.
Localisation : bras, apparition depuis 1 an et demi. Nodule non dur (7 x 6 mm). Histologie: mélanome nodulaire, indice de Breslow 4 mm Clark III. L'aspect clinique est trompeur, mimant un banal naevus naevo-cellulaire dermique. Dermatoscopie à droite.

Dermatoscopie : absence de réseau pigmentaire naevique. Présence de petits vaisseaux atypiques ponctués (rayon de 12 h), ou tortueux et courts (en "tire-bouchon", rayon de 7 h), ou linéaires irréguliers (rayon de 11 et 4 h). Ces vaisseaux sont évocateurs de malignité. Il faut aussi se méfier du rose : plage rouge-laiteuse (rayon de 3 h). Quelques mottes pigmentaires sont visibles au pole inférieur.
Dermoscopy : milky-red area (3 o'clock), dotted vessels (12 o'clock), linear irregular vessels (4 & 11 o'clock)

 


Ci-dessous,
Patient n°3, 68 ans.
Localisation : jambe, tiers moyen, face externe. Apparition depuis plus de 2 ans. Lésion lenticulaire non ferme (9 x 12 mm). Dermatoscopie à droite. Histologie : mélanome nodulaire indice de Breslow 5 mm Clark V.



Dermatoscopie : absence de réseau pigmentaire naevique. Voile blanc-bleu diffus atypique, couleur rose.
Dermoscopy : pink to white atypical veil.

 




A gauche,
Patient n°4
Patient de 85 ans, lésion du front (2 x 1,5 cm) apparue en 3 mois à l'interrogatoire.
(dermatoscopie non disponible).

Mélanome achromique nodulaire et ulcéré, pouvait évoquer cliniquement un carcinome baso-cellulaire ulcéré ou un kératoacanthome, piège diagnostique +++ 

Histologie : indice de Breslow > 12 mm, Clark V, présence déjà de 2 adénopathies métastatiques satellites.

 






 A gauche,
Patient n°5.
(dermatoscopie non disponible) 

Femme de 65 ans, épaule : nodule rouge-violet érosif de 1 cm, saignant facilement, qui s'est rapidement développé. Histologie : mélanome indice de Breslow 2,4 mm. La lésion mimait de façon trompeuse un botriomycome.

This 65-year-old man developed a rapidly growing bleeding nodule with slight pigmentation on his left shoulder. 1.0 cm ulcerated bleeding purple brown nodule. Biopsy revealed an ulcerated superficial spreading melanoma with a Breslow index of 2.4 mm.

 







A gauche, Patient n°6.
(dermatoscopie non disponible) 

Femme de 76 ans, tumeur bourgeonnante de la jambe. Biopsie : mélanome nodulaire.

A 76 years old woman presented this burgeoning red tumor of the right leg. A skin biopsy revealed a nodular melanoma.

 


Ci-dessous,
Patient n°7.
67 ans, lésion épigastrique apparue depuis 6 mois : mélanome achromique in situ.
(à droite, dermatoscopie correspondante)
67 years old man presented this epigastric lesion since 6 months :
in situ amelanotic melanoma.



Ci-dessous : vaisseaux atypiques ponctiformes, courts, voires fins et tortueux (rayon de 10 heures en bordure), évoquant un mélanome; mottes pigmentaires.
Below, dermoscopy :
dotted, linear, tortuous and irregular vessels strongly suggest melanoma (see 10 o'clock side).

(cliquez pour élargir / click to enlarge)

Cliquez pour agrandir

 




(C) E. PIERARD & E. EHRSAM 
http://dermatologie.free.fr


AVERTISSEMENT  Copyright : Tous  les  textes  et photos  de ce site sont la propriété des auteurs. REPRODUCTION  NON  AUTORISÉE.


Références :
(1) M.A. Pizzichetta, R. Talamini, I. Stanganelli, P. Puddu, R. Bono, G. Argenziano, A. Veronesi, G. Trevisan, H. Rabinovitz, H.P. Soyer (2004)
Amelanotic/hypomelanotic melanoma: clinical and dermoscopic features. British Journal of Dermatology 150 (6), 11171124 [
Résumé].
(2) Blum A, Metzler G, Bauer J. Polymorphous vascular patterns in dermoscopy as a sign of malignant skin tumors. A case of an amelanotic melanoma and a porocarcinoma. Dermatology. 2005;210(1):58-9 [Résumé].
(3) Zalaudek I, Argenziano G, Kerl H, Soyer HP, Hofmann-Wellenhof R. Amelanotic/Hypomelanotic melanoma--is dermatoscopy useful for diagnosis? J Dtsch Dermatol Ges. 2003 May;1(5):369-73 [Résumé].